Navigation – Plan du site

Texte intégral

1Au cours des années 90, l'Europe est confrontée à un « réveil des nationalités » qui va profondément bouleverser l'organisation du continent. En acquérant leur indépendance, la Serbie, la Croatie, la Slovaquie, — et bien d'autres États — modifient le paysage géopolitique européen qui semblait bénéficier d'une certaine stabilité depuis la Seconde Guerre mondiale. Ces différents « séismes » sèment le trouble, en particulier en Europe de l'ouest. Une partie de l'opinion publique pensait, en effet, que les mouvements nationalistes relevaient du passé et que la revendication d'une identité nationale était une prétention rendue obsolète par « la fin de l'histoire ». Cette même opinion publique était pourtant confrontée depuis plusieurs décennies à des phénomènes identiques, mais d'ampleur différente. De fait, comment ignorer qu'il existe en Irlande du Nord, en Corse, en Bretagne et au Pays Basque un désaccord profond sur les fondements identitaires de pays tels que la France, l'Espagne et la Grande-Bretagne ?

2C'est également au cours des années 90 que le continent américain connaît une série de conflits reposant, en partie, sur des questions identitaires. Les Indiens du Chiapas, du Pérou, de l'Amazonie, du Guatemala ou du Québec se révoltent afin de dénoncer leur spoliation et l'annihilation de leur culture. Du Détroit de Béring à la Terre de Feu, la célébration de l'anniversaire de la « découverte » de l’Amérique est l'occasion de protestations violentes de la part des communautés indiennes. Loin de glorifier cet événement, toutes le considèrent comme l'amorce de leur destruction tant physique qu'identitaire.

3Ces différents exemples soulignent à quel point la question des identités nationales et culturelles est de nouveau au cœur des débats dans les sociétés européennes et américaines. A l'heure de la création d'une Europe sans véritable identité et de l'ALENA — entité dans laquelle l'économie est le seul lien qui unisse le Mexique aux États-Unis et au Canada — des minorités revendiquent, ou continuent à revendiquer, leurs différences et leurs particularismes. La défense de l'identité sert ainsi à rejeter des cultures ou des projets de société considérés comme néfastes par une multitude de minorités ou de groupes sociaux. Ce phénomène, même si son ampleur est considérable en ce début de XXIe siècle, n'est pourtant pas récent. Il s'est manifesté tout au long des XIXe et XXe siècles et a provoqué de multiples conflits. La ville de Sarajevo, emblème privilégié de ces questions, n'a-t-elle pas marqué de son empreinte le début et la fin du XXe siècle ?

4Pour son second numéro, la revue @mnis propose donc de revenir sur les notions d'identités culturelles et nationales dans les sociétés européennes et américaines. Elle publie quatorze articles réalisés par des chercheurs des deux continents. Leurs réflexions concernent plusieurs pays : l’Argentine, le Pérou, les Etats-Unis, l’Espagne, l’Allemagne, l’Angleterre, la France. Issus de disciplines différentes (Ethnologie, Sociologie, Histoire, Littérature Comparée, Espagnol, Anglais…), ces chercheurs ont abordé plusieurs points fondamentaux : la nature aléatoire des identités culturelles et nationales, le lien entre l’identité et le territoire, les stratégies identitaires des minorités ou des groupes sociaux, les processus d’élaboration des identités culturelles et nationales. Les différents articles contribuent ainsi à enrichir le débat qui a lieu actuellement dans la communauté scientifique. De plus, la multiplicité des approches souligne à quel point l’étude des identités culturelles et nationales se nourrit d’échanges et s’oppose au cloisonnement disciplinaire.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Severiano Rojo Hernández, « Avant-propos », Amnis [En ligne], 2 | 2002, mis en ligne le 12 janvier 2010, consulté le 29 juin 2017. URL : http://amnis.revues.org/106

Haut de page

Auteur

Severiano Rojo Hernández

Université de Bretagne Occidentale, severiano.rojo-hernandez@univ-brest.fr

Articles du même auteur

Haut de page
  • Logo TELEMME - Temps, Espaces, Langages, Europe Méridionale - Méditerranée
  • Logo AMU - Université d’Aix-Marseille
  • Logo DOAJ - Directory of Open Access Journals
  • Les cahiers de Revues.org